En Afrique , 8 000 agents de santé ont été infectés du covid 19 (OMS)

>

Parallèlement, le bulletin hebdomadaire OMS Afrique sur les flambées et autres urgences pour la semaine 28, qui couvre le 6 juillet au 12 juillet et se concentre sur COVID-19, a fait état de l’augmentation des cas de virus au Ghana.

Il a déclaré que le Ghana a le troisième plus grand nombre de cas confirmés de COVID-19 dans la région au cours de la période, mais encore moins de décès.

 « Cependant, comme dans de nombreux autres pays de la région, les réglementations du confinement ont commencé à être assouplies à la mi-juin 2020, permettant aux écoles et aux universités de rouvrir et de rassembler jusqu’à 100 personnes pour les funérailles et les mariages ».

 « Dans le même temps, le nombre de cas confirmés augmente, y compris dans les lycées ».

 « L’engagement communautaire et la communication sur les risques liés à la distanciation physique, à l’utilisation de masques en tissu en public et à l’hygiène des mains sont désormais essentiels pour endiguer cette augmentation de la transmission », a déclaré l’OMS.

Selon le rapport, les deux premiers cas de COVID-19 au Ghana ont été confirmés le 12 mars 2020, chez deux personnes, qui étaient rentrées à Accra depuis la Norvège et la Turquie.

Il a indiqué que les régions du Grand Accra, d’Ashanti et du Haut-Ouest ont toutes enregistré des cas en mars 2020 et sont restées les zones les plus touchées du pays.

 « Le nombre de nouveaux cas a augmenté rapidement ces dernières semaines ».

 « Au 12 juillet, il y avait un total cumulé de 24 518 cas confirmés, avec 139 décès (taux de létalité de 0,6%) ».

 « Parmi les nouveaux cas quotidiens, 65% sont signalés dans le Grand Accra, 10% à Ashanti et 10% dans les régions de l’Ouest ».

 « La surveillance de routine représente 35% des nouveaux cas, tandis que la surveillance renforcée par la recherche des contacts et les voyageurs en quarantaine représente 65% des nouveaux cas ».

 « Au 12 juillet, un total de 421 (17%) cas confirmés avaient été signalés parmi les agents de santé ».

 « Au 3 juillet, un total de 316 798 tests avaient été effectués, avec un taux de positivité de 6,3% et un taux de tests en laboratoire de 107 pour 10 000 habitants par habitant », a-t-il déclaré.

 96 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*