Matam- les producteurs plaident pour la mise en place de mesures d’urgence

Les producteurs de riz de la région de Matam invitent le gouvernement à mettre en place des plans d’urgence a effets immédiats pour panser leurs plaies . Voilà près de cinq années que les rendements sont faibles . Ils veulent beaucoup plus d’aménagements et exigent la réparation de la station de pompage à l’arrêt depuis trois ans.

Les producteurs de riz de la région de Matam sont dans un désarroi total ; ils n’arrivent plus à faire une bonne une bonne campagne agricole du fait du manque d’aménagements dans la vallée du fleuve . Dans la partie nord de la région communément appelée Dande maayo , les difficultés tournent autour du manque de moyens matériels . Pour Hamidou Demba sall président des producteurs kawral Bossea Nguenar , « le monde rural a ressenti plein de problèmes liés à l’effet du coronavirus qui a envahi le pays . D’habitude à cette période de l’année , les producteurs faisaient le tri pour l’exportation du riz mais jusque là il n’en a encore absolument rien .En plus , l’Etat doit mettre en place des vivres de soudures pour parer à toutes éventualités car plusieurs familles vont vivre des difficultés dans les semaines à venir ; il faut des mesures urgentes avec effets immédiats pour sauver le monde rural . Du coup , les producteurs invitent le gouvernement à mettre en place des mesures d’urgence pour appuyer le secteur du monde rural.

Toujours dans le même registre , les producteurs pensent qu’il serait judicieux pour eux de faire la culture de la contre saison chaude après la saison des pluies . Une campagne qui leur permettrait en cas de faibles rendements lors de précédente, de faire plus de bénéfices pour pouvoir rembourser leurs dettes au niveau des banques . « Avec les difficultés que nous rencontrons , nous souhaitons que le gouvernement allège nos crédits dans les banques et autres structures pour que les producteurs puissent souffler un peu  » ajoute Monsieur sall.

Autres difficultés que rencontrent les producteurs de la vallée , les pannes au niveau des motopompes dont dont ils demandent la réparation . Ces infrastructures avaient été mises en place par le programme PUDC pour permettre aux paysans de renforcer leurs productions . Seulement , elles sont tombées en panne depuis bientôt trois ans et attendent d’être réparées . C’est le cas au niveau du projet union Matam , qui concernent plus de trente deux villages et des GIE de la région de Matam . Un projet qui est du à une panne de la machine de pompage , en plus les câbles de l’alimentation de l’engin ont été volés.

Une situation qui a fini de sortir les producteurs de leur colère , pensant même que l’autosuffisance en riz tant voulue par l’Etat ne peut se réaliser avec avec ses nombreux manquements . Et Hamidou Demba sall interpeller le Ministre de l’agriculture qui doit penser à réparer la station de pompage pour permettre une bonne irrigation , augmenter les aménagements et rehausser le niveau d’eau pour faciliter davantage le pompage . Cette situation permettra aux producteurs d’exploiter la contre saison chaude , bien sûr en accélérant les casiers hydro agricoles situés dans la région de Matam.

La région de Matam est censée être une zone agricole ou des milliers d’hectares dorment en souffrance . Une situation qui poussent les producteurs à demander au gouvernement de viabiliser ces terres avec des aménagements de qualité pour enfin assurer l’autosuffisance en riz.

Depuis bientôt cinq ans certains producteurs se sont lancés dans la culture du maïs irrigué car ils n’arrivent plus à faire de bons rendements dans la campagne rizicole . Et tout en espérant des lendemains meilleurs , ils croisent les bras et vivent leur mal en patience .

Amadou Issa kane

 116 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*