LE CRI DU CŒUR DES ÉTUDIANTS DE LA COMMUNE DE BOKIDIAWÉ

Créé en 2014, l’amicale des étudiants ressortissants de la commune de BOKIDIAWÉ (AERCOB), ayant pour but de raffermir les liens socio-pédagogiques entre ses membres,  a eu à un moment de son existence une phase d’arrêt liée à quelques problèmes internes. En 2018, un climat nouveau souffle, aboutissant à la renaissance de ladite amicale, après avoir constaté les difficultés que rencontrent les étudiants de la commune en générale et des nouveaux bacheliers en particulier. C’est dans cette perspective qu’un bureau a été mis en place pour répondre aux besoins socio-pédagogiques de ses membres. Ainsi, l’amicale des étudiants de la commune de Bokidiawé qui regroupe en son sein plus d’une trentaine de villages est laissé à elle-même par ses autorités communales. Depuis sa renaissance, le bureau de l’amicale a frappé à toutes les portes à la recherche d’un financement pour mettre

les étudiants dans de meilleures conditions. À ce jour, l’AERCOB n’a rien reçu de la part du maire de la commune kalidou Wagué ni d’aucun autre homme politique résident dans la commune, malgré les promesses de plus de deux ans, hormis Abdoul Aziz TOURÉ.

Face à cette situation de mépris, d’indifférence à l’égard des étudiants, l’AERCOB se mobilise et dénonce ce manque de considération de la part de leurs autorités qui à l’heure actuelle se mobilisent et distribuent de l’argent dans des secteurs peut utiles. En effet, au moment où certains maires de communes financent les étudiants de leurs communes, en les octroyant des logements et autres, les autorités de notre commune dépensent plus de 40 MILLIONS pour une « tournée politique » déguisée en « tournée économique ».

L’AERCOB rappelle à ses autorités politiques qu’ils sont prêts et déterminés à défendre la cause estudiantine et promet une opposition féroce lors des prochaines élections communales et autres si rien n’est encore fait.

                                                                                   Le président :

                                                                                Yaya NDONGO

 2,068 Clics