Synthèse de philosophie à Wouro-Sogui : Les candidats au Bac préparés aux épreuves de Philo

Afin de permettre aux candidats au baccalauréat de mieux cerner les épreuves de philosophie, une journée de révision et de synthèse a été organisée ce dimanche au CEM Seydou Diallo de Wouro-Sogui, en faveur des élèves en classe de terminale. Cette vieille tradition initiée par l’association Pellital Guidjirabé Sogui et parrainée par Cheikh Omar Basse, est une occasion pour aider les candidats au Baccalauréat à mieux réviser leur programme de philosophie.

L’inspecteur d’académie de Matam, Mbaye Babou, venu présider la journée, n’a pas boudé son plaisir « Je suis heureux de cette initiative, dit-il. J’aimerai au nom de l’institution que je dirige, remercier le parrain, mais aussi les initiateurs de journée. J’espère que les candidats sont conscients de l’importance de cette journée de révision. L’IA a rappelé aux candidats que le téléphone est formellement interdit en classe le jour de l’examen »

divertissement, et plus fondamentalement pour l’apprentissage.

Venus de tous les coins du département, les élèves ont bien profité de cette occasion qui leur est offerte pour combler certaines lacunes, revisiter Nietzsche, Max, ou encore Socrate. Marième une des participantes, la mine joyeuse, apprécie cette journée à sa juste valeur. Elle dit : « Nous remercions les initiateurs de cette journée, se réjouit-elle. Nous avons beaucoup appris aujourd’hui et à quelques jours de l’examen, c’est une aubaine pour nous ».

Le parrain de la journée, Cheikh Omar Basse, responsable politique du Pasteef, a tenu à remercier les membres de Pellital Guidjirabé d’avoir pensé à lui pour le parrainage de cette activité. « Je suis vraiment très heureux d’être ici avec les élèves et d’apporter ma modeste contribution pour la réussite de cet événement. Je souhaite de tout cœur que les candidats réussiront leur examen ».Pour le professeur de philosophie, Mamadou Dara Seck, par ailleurs vice-président

de l’association, l’éducation est la voie du développement. Il estime que l’éducation et la santé sont le domaine de prédilection et d’action de leur association. « Aujourd’hui, on a décidé de façon unanime d’accompagner nos jeunes frères, nos jeunes sœurs, nos nièces, bref nos enfants qui sont en classe de terminale pour les aider dans leur préparation, souligne-t-il. Notre objectif, c’est de les accompagner pour qu’ils puissent affronter avec brio cette épreuve de philosophie. Nous sommes fiers d’accueillir des élèves venus de tous les lycées de la région, mais aussi de la présence de l’inspecteur de l’académie qui donne à cette journée une dimension spéciale. Nous tenons également à remercier le parrain, notre frère Cheikh Omar Basse qui a toujours accompagné le secteur de l’éducation ».

Il faut souligner que l’association Pellital Guidjirabé n’a pas la prétention de se substituer au travail qui est fait par les professeurs dans les classes, mais c’est une manière, pour eux, dans des conditions pédagogiques originales, d’aider les apprenants à mieux apprendre dans une ambiance plus ou moins détendue où il y a une place pour le ludique, mais aussi pour le divertissement, et plus fondamentalement pour l’apprentissage.

Petit Ba , Nguenaaractu.com

 388 Clics