Chantier du président Sall à Matam : l’axe ourossogui- Nabadji, les chauffeurs du transport gonflent les tarifs.

Les chantiers du président Sall ne font que commencer dans la onzième région du Sénégal plus précisément sur l’axe ourossogui-Nabadji. En effet, les tarifs sont en hausses, les usagers de la route crient leur ras le bol et la législation du transport est loin d’être respectée . Les chauffeurs du transport commun ont leur prix et ne négocient même .

Les tarifs .

  • Ourossogui- boynadji 200f
  • Ourossogui- Mogo 300f
  • Ourossogui- Sinthiou mbal 400f
  • Ourossogui- Nabadji 500f.

Ce phénomène va prendre à la population au minimum deux ans. Certains prolifèrent la marche pour réduire les petites distances.

La poussière occupe une place primordiale à ces chantiers.

Si la pollution tue plus de 7 millions de personnes dans le monde dont 1million en Afrique chaque année, ici , poussière et pollution sont maîtres du terrain. En effet, au delà, de la hausse des tarifs ,certaines maladies peuvent se naître à travers ces chantiers.

Zap Diallo nguenaar actu.

 110 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*