Élection à Dakar: le Niger expose l’Asecna à un virus du 3e mandat

A24 heures de l’élection du Directeur général de l’Asecna prévue le lundi 14 septembre 2020 à Dakar, les délégations commencent à arriver dans la capitale sénégalaise. Dans les hôtels, les alliances de circonstance et les marques de désapprobation  se font entendre  en coulisses.

Pour de nombreux participants, le syndicat des présidents de l’Afrique de l’Ouest veut transférer le troisième mandat de la honte à l’Asecna. Le Niger a déjà eu un premier mandat de six ans avec monsieur Ousmane Issoufou Oubandawaki et un autre mandat de quatre ans avec Mohamed Moussa. En effet, certains membres des délégations de l’Afrique centrale  disent non à un troisième mandat ! Ainsi, ils font allusion au communiqué de la Cedeao invitant ses pays membres à soutenir la candidature du dg sortant, le Nigérien Mohamet Moussa.

D’ailleurs d’autres pays membres de cette même Cedeao avaient rejeté cet appel de soutien. Nous nous rappelons que l’Afrique centrale avait sorti une résolution en bonne et due forme signée par tous les pays membres uniquement de l’Asecna pour le candidat du Tchad. Comment après la sortie du président de la république du Niger sur le troisième mandat adressé à ses pairs qu’il le cautionne à l’Asecna.

Le Mali étant suspendu, l’Union de l’Afrique de l’Ouest est en passe de voler en éclats au bénéfice du renforcement solidaire de l’Asecna.

Le Témoin

 305 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*