Fouta : Une ville comme Ourossogui peut-il disposer d’un chef de village?

Un groupe de personnes composées majoritairement d’émigrés veulent imposer le titre du chef de village dans la ville de Ourossogui selon le collectif pour la paix de Ourossogui . Pour le collectif , c’est un recul démocratique et voir un ethnicisme qui pourrait freiner la cohésion sociale tout en influençant les villes environnantes .

Selon Ismaël Sy représentant du collectif , ce groupe de personnes majoritairement émigrés veut diviser pour mieux régner et gèrent depuis longtemps l’association pour le développement de Ourossogui de fiasco en fiasco et agite cette idée .

Pour Abdourahmane Ba , Ourossogui est un melting-pot , avec une population estimée à 25. 000 âmes , les soguiens n’ont pas besoin de ce titre et six maisons ne peut diviser toute une communauté pendant deux cent ans .

Erigé en municipalité vers 1990 , la première capitale économique du Fouta a suspendu ce titre féodal il y a une vingtaine d’années . Et le collectif estime que ces féodaux ont commis beaucoup d’erreurs durant leur règne raison pour laquelle c’est un mauvais souvenir pour les soguiens . Il s’oppose catégoriquement à cette idée de chefferie .

Nguenaaractu.com

 621 Clics