Le fouta ( Binguel morowo ) boycotte les politiciens (par Djibril diaw)

Je m’étais juré de ne plus en parler. Mais que faire si au moins dans mes analyses je peux inspirer mes semblables à initier des actions.

Le Fouta mérite mieux !
Qu’est-ce que nous allons encore chanter cet hymne ! Et pourtant il n’y a jamais eu de doléances à ce que je sache depuis que l’enfant tant aimé du terroir est aux commandes. Si doléances y’en a eu je défie quiconque de me sortir des archives. Il a été présenté trop beau, beaucoup d’espérances placées en lui. Du temps vous me direz mais oui c’est tout un mandat de sept longues et interminables années qui lui fut accordé. Mais que nenni. Les petits « apeuristes » me diront encore que je suis fanatique eh bien c’est le maître mot quand on est carence d’arguments pour défendre un bilan inexistant à Matam.
Mr le Président Matam ne mérite pas mieux, vous devez tout à Matam. Quoique des groupes d’opposition se soient formés pendant des joutes électorales vous et vos lieutenants l’l’avaient toujours remporté avec des pourcentages inimaginables.
Et pourtant le terroir ne demande pas l’irréel.

  • La réalisation de la route nationale 2 connait une lenteur anormale.
  • Le Daande Maayo devient de jour en jour désenclavé.
  • De nouveaux hôpitaux de l’axe Ndioum à Bakel, Ourossogui seul ne peut servir toute la zone.
  • Des médecins qualifiés sont en manque criard.
  • Dans le volet éducatif Matam manque de centres de formation professionnelle en tout.
  • Une université pour désengorger les autres universités publiques du pays.
  • La machinisation de l’agriculture permettra de rendre le Sénégal autosuffisant en riz.
  • Accompagner les émigrés dans la réalisation d’infrastructures dans la localité.
  • Doter la région de postes de gendarmerie afin de sécuriser les frontière.
  • L’élevage y meurt à petit feu, motiver les éleveurs à rester.
  • Récompenser les jeunes aux postes mérités.

La liste n’est pas exhaustive car en réalité Matam manque de tout.

Mr le Président pour reprendre l’Honorable juge Kéba Mbaye : << Les Fuutankoɓe sont fatigués>>.

Djibril Diaw
Citoyen Errant
djibson9@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*