Le Mouvement président Yeeýo Fouta dénonce la descente des responsables politiques dans le département de Podor

Bonjour Mesdames,
Bonjour Messieurs, merci à toutes et à tous d’avoir répondu à notre appel. Un appel dont l’urgence de la tenue est l’expression d’un profond étonnement, et croyez moi le mot est léger, par rapport à ce que des hommes politiques du Fouta ont entrepris de faire. Deux grands rassemblements. A Bokke Dialloubés commune du ministre des finances et du budget je nomme Mr Abdoulaye Daouda Diallo le jeudi 01 avril 2021 et à Ndioume commune de Mr Cheikh Oumar Anne Ministre de l enseignement supérieur le Vendredi 02 Avril 2021 en injectant beaucoup, beaucoup d’argent uniquement pour les besoins de la mobilisation.

Dans un Fouta où les populations sont plus que jamais en proie à une indescriptible misère économique, infrastructurelle, sanitaire, éducative, nous pensons, avec force convictions, que ces politiques, préoccupés seulement par la conquête et la conservation de leurs avantages, se trompent de priorités. L’urgence est ailleurs et non dans ces rassemblements. L’urgence est à la résolution des maux qui rongent le Fouta. L urgence est de créer des emplois pour cette jeunesse qui constate que leurs projets sont oubliés dans les tiroirs. L’urgence est de financer ses braves femmes regroupés en G.I.E L’urgence est de terminer l’hôpital de cas cas dans l’île Amorphile et de l équiper. L’urgence est aussi d équiper les hôpitaux de Ndioum de Ourossogui et de relever leurs plateaux techniques….. Publicité

Le Fouta est malade, très malade à cause de cette exploitation politique opportunément entretenue par ses soi-disant fils.Le Fouta et ses populations sont contre cette mobilisation politique politicienne. Nous voulons dire à nos responsables politiques que l’heure n’est pas aux rassemblements et aux meetings politiques mais à l assistance des populations affectés par la Pandémie du Covid 19. Nous condamnons fermement cette volonté politique des leaders à utiliser la misère des populations pour satisfaire leurs intérêts crypto-personnels .

Mais qu’ils se le tiennent pour dit: C’est fini, oui c’est fini.
Des hommes et des femmes fermement déterminés se sont désormais levés pour mettre fin à cette situation. Le Fouta est désormais debout, debout, debout.

Senescoop Media

 181 Clics