Matam-la simplicité du fils d’un khalif

Il répond au nom de Abdourahim Diallo , fils du feu thierno Mody Diallo de Bokidiawe , Rahim se prend toujours comme un disciple . l’homme n’hésite pas à répondre aux événements religieux de la région muni de son bois de chauffe qui symbolise une simplicité et de respect mais aussi une façon d’être disciple ; parfois il se déplace à pieds ou à charrette pour joindre un événement à des kilomètres.

Son père détenait le centre universitaire de la jurisprudence islamique à Fouta plus précisément à Bokidiawe où des disciples de différentes nationalités de la sous région y étudient la jurisprudence islamique.

Nguenaar actu

 106 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*