Nouveau gouvernement du Sénégal : Matam : récompenses et fortes attentes.

La onzième région du Sénégal vient d’obtenir quatre nominations dont deux grosses nominations dans le département de Matam. En effet, cette récompense est due au pourcentage gagnant que le président Sall a eu lors des dernières élections présidentielles. On avance plus de 96%.

Si le score a été un mérite, la récompense est venue à son heure. En effet, Matam département vient de décrocher un jackpot, deux grosses nominations : maître Malick Sall est nommé garde des sceaux, ministre de la justice, Zahra Thiam prend les commandes de la microfinance et de l’économie sociale.

Ministre de la justice, une première pour Matam.

Avocat des affaires, président du mouvement MTM ,le nom du tout nouveau ministre de la justice vient d’être enregistré dans les vitrines de l’histoire judiciaire du pays. Il est le premier fils de Matam à avoir brigué cette portefeuille ministre. Maître Malick Sall est un homme social . On se rappelle de ses différentes contributions sociales dans le département notamment au centre hospitalier de ourossogui où il réceptionné les guichets du billetage, la mosquée du centre y compris le hangar et d’autres bureaux sans compter d’autres appuis matériels.

Ce que Matam attend de l’homme.

Les attentes sont énormes. La 11e région du Sénégal souffre d’infrastructures judiciaire, le tribunal régional date de la colonisation, un ancien bâtiment qui n’a jamais été réfectionné, rangés aux oubliettes, les tribunaux départementaux de kanel, de Ranerou et de Matam méritent des constructions .Créer des espaces d’orientation et de conseils, la population est obligée de se déplacer jusqu’à Saint Louis pour trouver ces espaces, attirer des cabinets d’avocats vers Matam, il existe aucun cabinet d’avocats digne de son nom à Matam, faire de la 11e région du Sénégal la capitale judiciaire du pays où assises et hauts procès se tiendront, accélérer les dossiers des détenus qui n’ont aucun espoir d’être jugés, certains dossiers sont toujours bloqués avec la lenteur administrative.

Zahra iyann Thiam est nommée ministre de la microfinance et de l’économie sociale.

Fille de Mourchid Iyann Thiam, issue de la communauté wolof de Matam, Taïba ngueyenne dans la commune de Nabadji Civol. Elle est coordonnatrice la plateforme des femmes And Jeego ,a toujours fait le plaidoyer pour les femmes. Elle a toujours porté le combat des femmes aux épaules. Pétrie de courage et d’engagement patriotique, elle est une battante et n’a jamais été une partisane de mouvement politique mais milite toujours pour le président Sall.

Ce que les femmes du département attendent d’elle.

Valoriser la femme de la onzième région en général et celle du département en particulier. Depuis sept longue année des finances s’enchaînent mais la plupart des femmes sont zappées et passent à côté et pourtant elles méritent d’être appuyées.Soutenir et organiser 80%des femmes qui ont participé au score fleuve de Matam 24 février 2019. Des femmes pauvres à soutenir et à organiser pour une forte représentativité aux prochaines élections municipales. Continuer à convaincre les milliers d’électeurs qui sont surtout de la communauté wolof de Nabadji qui ont voté contre le maire Abbaye sally Sall qui est en perte de vitesse si on sait que la commune de Nabadji à enregistré les plus gros scores au parrainage et à la présidentielle dans la région.

Zap Diallo, nguenaar actu.

 80 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*