TAUX DE CROISSANCE : ABDOULAYE DAOUDA DIALLO SE PROJETTE SUR UN PIC DE 13%

Le ministre des Finances et du Budget, en séminaire de partage avec la commission de finances et du contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale, a soutenu que la situation économique avec les partenaires du Sénégal risque de se compliquer. Toutefois, rassure Abdoulaye Daouda Diallo, avec la bonne tenue des finances, le Sénégal pourrait atteindre un taux de 13% à l’horizon 2023.

« En termes d’impact, dans le cadre du Programme d’appui prioritaire ajusté et accrédité, cela permettra d’atteindre un taux de croissance, sur la période de 2021 à 2023 de 8,7%, avec pour le début de cette année, un taux de 5,2%. C’est un déficit de 5 points et un taux de croissance de 7,2%. Et à peu près 9% en 2022 pour atteindre le pic en 2023 avec 13% », a estimé le ministre, interrogé par l’As.

Pour l’année 2021, le ministère chargé des Finances et du Budget est autorisé à contracter des emprunts, à recevoir des dons au nom de l’Etat du Sénégal et à lever des ressources de trésorerie pour un montant de 1363,2 milliards de F CFA. Ces opérations de trésorerie pourront être contractées soit sur le marché national, soit sur le marché extérieur auprès de pays ou organismes étrangers et auprès d’organismes internationaux, à des conditions fixées par décret ou par convention.

Emedia

 205 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*