Affaire Diary Sow: les autorités diplomatiques et consulaires ont rencontré la jeune femme à Paris


Après la correspondance épistolaire pour donner les premiers signes de vie, il y a eu une rencontre physique, samedi dans la capitale française, entre la jeune étudiante en prépa au lycée d’excellence Louis-le-Grand à Paris, disparue début janvier, et les autorités diplomatiques et consulaires sénégalaises en France.

« Désormais, le dossier est clos pour nous », tranche Moise Sarr, Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur. L’ancien chef du Service de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger (Sgee) confirme les informations fournies par des sources concordantes d’une rencontre entre Diary Sow et Magette Sèye, Ambassadeur du Sénégal en France accompagné de Amadou Diallo, Consul général du Sénégal à Paris. « La rencontre a eu lieu à Paris, samedi, mais pas au sein des locaux du Consulat », renseigne Moise Sarr.

Disparue depuis le 4 janvier, Diary Sow avait donné des nouvelles à travers une lettre dont des extraits ont été rendus publics le 21 janvier dernier sur le réseau social Twitter par Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement mais surtout parrain de la jeune femme. « Nous ne pouvions pas nous arrêter à cette lettre. Il fallait une rencontre physique afin de savoir si elle était effectivement libre de ses faits et gestes. Ce qui a été constaté par la délégation diplomatique et consulaire qui l’a rencontrée », poursuit le Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur. Et ce dernier de poursuivre : « Désormais, nous la considérons comme une de nos 12 000 étudiants à l’étranger. Elle est libre de reprendre ou pas ses études, de prendre les décisions qu’elle souhaite ».

Dans sa missive dont des parties ont été publiées sur Twitter, Diary Sow évoquait « une petite pause pour retrouver ses esprits » comme la principale raison de sa disparition volontaire. Cette décision n’engendre pas automatiquement le retrait de sa bourse d’excellence (650 euros environ 425 000 F CFA). « On ne peut pas couper une bourse sur ce genre de décision car elle est annuelle, précise M. Sarr. Et même au cas où elle reprenait sa deuxième année de prépa, les textes sont clairs, tout étudiant qui redouble a le droit d’en disposer pour l’année reprise ».

Meilleure élève au concours général 2018 et 2019, Diary Sow avait rejoint le lycée d’excellence Louis-le-Grand avant de prendre la décision de faire une « petite pause » en deuxième année de prépa. Moussa DIOP

Le Soleil

 2,959 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.