Arabie saoudite:le prince Ben salman fait arrêter plusieurs membres de la famille royale

Trois princes de la famille des Al-saoud ont été arrêtés le 06 mars , dont deux très haut placés : un frère du roi et un ancien prince héritier . Les deux passaient pour avoir marqué pour le moins leurs distances par rapport à MBS , l’homme de Riyad . Ils seraient accusés d’avoir comploté contre ce dernier . Selon courrierinternational.com .

 » Des membres de la garde royale , portant des cagoules et habillés en noir ,sont arrivés pour procéder aux arrestations et fouiller les maisons  » de trois princes de la dynastie des Al-Saoud ,rapporte le wall street journal américain , qui se réfère à des sources proches de la famille royale . Aucune source officielle saoudienne n’a rapporté cette information et les médias officiels du pays n’en font aucune mention .

Ces arrestations auraient eu lieu vendredi 6 mars au matin et les trois personnes arrêtées seraient accusées d’avoir comploté contre le régime de l’homme fort de Riyad , le prince héritier en titre Mohamed ben Salman ben Abdelaziz Al-Saoud , surnommé MBS.

Il s’agit d’Ahmed ben Abdelaziz Al-Saoud , un des frères du roi Salman ; de Mohamed ben Nayef , neveu du roi et ancien prince – héritier ; ainsi que du frère de ce dernier , Nawaf ben Nayef .

Alors que celui – ci ne jouait a priori pas de rôle politique de premier plan , les deux autres ont des profils très politiques. Mohamed ben Nayef avait été prince- héritier jusqu’en 2017, quand il a été écarté de la succession en 2017 au profit de MBS . Depuis cette date , il avait été maintenu en résidence surveillée .

Ahmed ben Abdelaziz , le frère du roi , avait été perçu comme un recours possible pour remplacer MBS dont le pouvoir semblait faire l’unanimité au sein de la famille . En 2018 notamment , alors qu’il vivait à Londres , il avait fait des déclarations critiques sur MBS à propos de la guerre au Yémen . Malgré cela , il était rentré ensuite en Arabie Saoudite , rappelle le wall street journal.

 80 Clics

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*